Accueil | Qui sommes nous ? | Contact | Plan du site
Végétal & Environnement
Votre partenaire technique en Lorraine
gallery
Vous êtes ici :

Ressources


» BSV
» Formations
» Publications» Liens utiles

» Demande de devis

La sharka - Plum Pox Potivirus

Depuis les années 80, la région Lorraine est touchée par le virus de la sharka (virose des arbres fruitiers à noyau). On retrouve principalement cette maladie dans le nord-est de la Moselle, dans des vergers de particuliers, des haies et des friches.
La profession et les services du Ministère de l’Agriculture ont travaillé conjointement à la mise en place d’un plan national sharka, visant à renforcer la surveillance de cette maladie. Un nouvel arrêté national de lutte est donc paru en mars 2011 (
Arrêté du 17 mars 2011 relatif à la lutte contre le Plum Pox Virus et Arrêté du 5 avril 2012 modifiant l’arrêté du 17 mars 2011). Cet arrêté impose une prospection exhaustive de tous les prunus, pour les professionnels et les particuliers, par les Fédérations de Défense contre les Organismes Nuisibles (FREDON), sous supervision des Services Régionaux de l’Alimentation (SRAL).
  
 

La sharka, c'est...

 
  • La plus grave des maladies à virus des arbres fruitiers à noyau en Europe, présente en France depuis les années 1960.
     
  • Un virus, parasite strict des arbres à noyaux du genre Prunus (abricotiers, pêchers, pruniers). Il induit une maladie incurable qui s’installe dans les tissus de l’arbre.
     
  •  La sharka provoque des décolorations, déformations et nécroses des fruits, pouvant les rendre impropres à la commercialisation.
     
  • Une maladie incurable : la lutte repose donc sur la détection précoce,  l'arrachage et la dévitalisation des arbres contaminés.
     
  •  Une maladie réglementée : le virus de la sharka est un organisme nuisible de quarantaine. La prospection et la lutte sont  rendues obligatoires par l’arrêté ministériel du 17 mars 2011 modifié.
     
   

Symptômes et transmission


La sharka est une maladie très épidémique dont la transmission peut se faire de deux façons :
 
  • par différentes espèces de pucerons, qui piquent des arbres sains après avoir piqué des arbres contaminés.
     
  • par greffage de végétaux contaminés (porte-greffes, greffons).


NB : Dans le cas de nouvelles plantations, il convient de s'assurer que le matériel végétal (variété et porte-greffe) est certifié. Dans le cas de surgreffage de verger, l'état sanitaire des greffons doit être consciencieusement vérifié.
 
 
Les symptômes peuvent être observés au printemps et en été. Ils peuvent varier légèrement selon les espèces, les variétés et les cultivars :
 
  • Sur feuilles : éclaircissement visible le long des nervures et/ou présence de taches ou d'anneaux chlorotiques. Ces symptômes s'atténuent au cours du temps et peuvent s'estomper dans le courant de l'été sous l'effet des fortes chaleurs.
 
  • Sur fruits : décolorations et déformations en forme de taches ou d'anneaux visibles sur la peau. Nécroses en surface du fruit et en profondeur dans la chair. Ces symptômes sont plus marqués sur quetsches, abricots  et nectarines.
 
Sharka
  Sharka sur prunier sauvage en Moselle















Déformations sur quetsches


Pour en savoir plus

» Informations réglementaires

» Situation en Lorraine

» Co-financement de la prospection

» Indemnisation des arrachages par le FMSE

FREDON LORRAINE | Localisation
Fédération Régionale de Défénse contre les Organismes Nuisibles de Lorraine
Domaine de Pixerécourt - BP 30 017 - 54 220 MALZEVILLE
Tél. : 03 83 33 86 70 - Fax : 03 83 21 07 62