Contact | Plan du site | Qui sommes nous ?
La force d'un réseau d'experts indépendant
au service de la santé du végetal, de l'environnement et des Hommes
gallery
Vous êtes ici :

RESSOURCES : 
 

Documents téléchargeables

Événements
Offres d'emploi
Rapport d'activité
Presse

Feu bactérien - Erwinia Amylovora

 

Cette maladie est provoquée par une bactérie : Erwinia amylovora
 

SYMPTÔMES
Toutes les parties aériennes des plantes hôtes peuvent être contaminées. Généralement, le feu bactérien s'observe d'abord sur les parties jeunes du végétal (fleurs et pousses herbacées). Elles paraissent avoir été brûlées, d'où le nom de « feu » bactérien.
 
  • Dépérissement et mort des inflorescences, pousses et rameaux. Les parties aériennes se dessèchent, deviennent brun-noir. Elles restent attachées à la plante et se recourbent en crosse caractéristique.
 
  • Production d'exsudat (liquide blanc opaque et collant qui contient la bactérie pathogène).
     
  • Chancres boursouflés sur l'écorce, où perlent des gouttelettes d'exsudat.
     
  • Coloration rouge-brun des tissus sous l'écorce au niveau du front diffus de la lésion.
     
La progression rapide de la bactérie le long des rameaux vers les charpentières puis le tronc, entraîne la mort de l'arbre. La coloration et la progression de la nécrose dépend de l'espèce végétale contaminée.

Plantes hôtes : Les plantes hôtes appartiennent aux Maloïdées
 
Les fruitiers à pépins :
 
  • Poiriers (Pyrus)
  • Pommiers (Malus)
  • Cognassiers (Cydonia)
  • Néfliers (Mespilus)





 
Les plantes ornementales et sauvages :
 
  • Aubépines (Crataegus)
  • Pyracantha
  • Cotoneaster
  • Sorbiers (Sorbus)
  • Amélanchiers (Amelanchier)
  • Photinia davidiana
  • Cognassier d'ornement (Chaenomeles)
  • Alisier (Sorbus)
  • Cormier (Sorbus)
     

 
 
TRANSMISSION
La pénétration de la bactérie se fait via les plaies naturelles ou artificielles (chute des pétales, grêle, plaie de taille …).
Les insectes, les oiseaux, la pluie et le vent disséminent la bactérie.

La maladie est également transmise par l'homme (taille, arrosage par aspersion, transport de greffons malades).
 
MESURES PROPHYLACTIQUES & LUTTE
Les mesures prophylactiques sont :
 
  • Utilisation de matériel végétal sain
  • Choix d'un cultivar peu sensible
  • Équilibre des fumures et suppression des floraisons secondaires
  • Éviter les irrigations par aspersion
  • Réaliser les travaux en priorité sur les parcelles saines
     
A ce jour, il n'existe aucun produit phytosanitaire curatif pour lutter contre la maladie du feu bactérien. L'assainissement des parties infectées du végétal est le seul moyen réglementaire pour contenir la maladie.

Dès l'apparition de symptômes, il est nécessaire de tailler largement au-dessous du dernier signe visible de la maladie (10 cm à 1 m). Le bois taillé doit être brûlé, afin d'empêcher toute propagation.

Une désinfection des outils de taille (à l'alcool ou l'eau de javel) et une protection des plaies de taille doivent être effectuées pour éviter la transmission de la maladie.
 
RÉGLEMENTATION
Erwinia amylovora est un organisme nuisible aux végétaux, soumis à des mesures de lutte obligatoire sur tout le territoire français (arrêté du 31 juillet 2000 modifié).
 
 

FREDON LORRAINE | Localisation
- Domaine de Pixerécourt -
  BP 30 017 - 54 220 MALZEVILLE
Tél. : 03 83 33 86 70 - Fax : 03 83 21 07 62