Contact | Plan du site | Qui sommes nous ?
La force d'un réseau d'experts indépendant
au service de la santé du végetal, de l'environnement et des Hommes
gallery
Vous êtes ici :

RESSOURCES : 
 

Documents téléchargeables

Événements
Offres d'emploi
Rapport d'activité
Presse

Mildiou du Tournesol

 

Le Mildiou du tournesol est une maladie fongique causée par l'agent pathogène Plasmopara hasteldii.
Il a été identifié pour la première fois en France en 1966. A partir de 1973, les premiers hybrides résistants de tournesols ont été obtenus, permettant ainsi l'essor de la culture en France. Depuis 1990, suite à la détection de nouvelles races de mildiou, le ministère chargé de l'agriculture met en place une surveillance afin d'évaluer les attaques de mildiou dans les zones de production.
 

SYMPTÔMES
Le mildiou du tournesol est facilement reconnaissable par la combinaison de plusieurs symptômes :
 
  • Un nanisme de la plante : Les entre-noeuds sont raccourcis, la taille des plantes contaminées est réduite de manière plus ou moins importante selon la précocité de la contamination. La floraison est généralement avancée sur ces plantes.
     
  • Décoloration du limbe : La face supérieure des feuilles s'accompagne de tâches chlorotiques.
  
  • Feutrage blanc : La sporulation du champignon pathogène est visible par le feutrage blanc présent sur la face inférieure des feuilles touchées.
 
  • Capitules déformés : Sur les plantes touchées, le capitule peut apparaître déformé, plus petit. On constate alors des pièces florales hétérogènes et parfois stériles.
 
 
RÉGLEMENTATION
Le mildiou du tournesol est classé comme organisme nuisible réglementé par l'Union Européenne. Ainsi la circulation des semences de tournesol à l'intérieur de la communauté européenne, ainsi que l'importation de semences provenant de pays tiers, sont réglementées par la directive 200/29/CE, transposée en droit français par l'arrêté du 24/05/2006. A ce titre, la lutte contre Plasmopara hasteldii est obligatoire sur le territoire national selon l‘arrêté ministériel du 9 novembre 2005 modifié.

Entre autres :

 
  • Tout exploitant est tenu de signaler au SRAL avant le 1er juillet de l'année la présence de mildiou dès lors que le nombre de pieds atteints dépasse 30% en moyenne sur la parcelle.
     
  • La culture de tournesol ne peut être pratiquée plus d'une année sur deux sur la même parcelle.
     
  • Les parcelles présentant une contamination de plus de 30% font l'objet d'une interdiction de culture pendant 3 années suivant l'année de contamination.
 
TRANSMISSION
La maladie se transmet aux végétaux :
 
  • Par l'Homme via les outils de taille ou via la multiplication et l'exportation de plantes contaminées ;
     
  • Par les insectes vecteurs qui se nourissent de sève brute dans le xylème. Les cicadelles et les cercopes sont les espèces les plus fréquentes parmi les vecteurs connus de la maladie.
 
SURVEILLANCE DE LA MALADIE
La FREDON Lorraine réalise une surveillance par délégation de mission de service publique par le SRAL (Service Régional de l'Alimentation) vis-à-vis du mildiou du tournesol. Chaque année, 20 parcelles de tournesol sont inspectées aléatoirement dans la région afin de vérifier l'absence de symptômes.

Les objectifs de cette surveillance sont doubles :

 
  • Caractériser les races de mildiou présentes le cas échéant ;
     
  • Contrôler l'efficacité du traitement de semence à base de phenylamides (Mefenoxam).

Et ceci, afin de mieux contrôler les risques d'émergence et/ou d'introduction sur le territoire de nouvelles races de mildiou du tournesol et les risques de contournement des résistances variétales par de nouvelles races de mildiou.

Pour plus d'informations, télécharger la plaquette :
Plaquette

 

FREDON LORRAINE | Localisation
- Domaine de Pixerécourt -
  BP 30 017 - 54 220 MALZEVILLE
Tél. : 03 83 33 86 70 - Fax : 03 83 21 07 62