Contact | Plan du site | Qui sommes nous ?
La force d'un réseau d'experts indépendant
au service de la santé du végetal, de l'environnement et des Hommes
gallery
Vous êtes ici :

RESSOURCES : 
 

Documents téléchargeables

Événements
Offres d'emploi
Rapport d'activité
Presse

Sharka - Plum Pox Potivirus

 

La sharka ou Plum Pox Potivirus (PPV) est une maladie virale qui touche les végétaux du genre Prunus. Les principales espèces sensibles sont : l'abricotier, le pêcher, le prunier (dont le quetschier et la reine-claude) ainsi que les Prunus d'ornement et sauvage.
 

SYMPTÔMES
Les symptômes peuvent être observés au printemps et en été. Ils peuvent varier légèrement selon les espèces, les variétés et les cultivars :

 
Sur feuilles :  éclaircissement visible le long des nervures et/ou présence de taches ou d'anneaux chlorotiques. Ces symptômes s'atténuent au cours du temps et peuvent s'estomper dans le courant de l'été sous l'effet des fortes chaleurs. Sur fruits : décolorations et déformations en forme de taches ou d'anneaux visibles sur la peau. Nécroses en surface du fruit et en profondeur dans la chair. Ces symptômes sont plus marqués sur quetsches, abricots et nectarines.
 
 TRANSMISSION 
La sharka est une maladie très épidémique dont la transmission peut se faire de deux façons :
 
  • par différentes espèces de pucerons, qui piquent des arbres sains après avoir piqués des arbres contaminés ;
     
  • par greffage de végétaux contaminés (porte-greffes, greffons).
     
 
LES MOYENS DE LUTTE 
La sharka est une maladie incurable, la lutte repose donc sur la détection précoce des arbres infectés accompagnée d'une élimination des arbres par arrachage ou coupe et par la dévitalisation.

En cas d'observation de symptômes de sharka en verger, il faut les signaler rapidement au Service Régional de l'Alimentation (SRAL).

Dans le cas de nouvelles plantations, il convient de s'assurer que le matériel végétal (variété et porte-greffe) est certifié. Dans le cas de sur-greffage de verger, l'état sanitaire des greffons doit être consciencieusement vérifié.

 
 
 RÉGLEMENTATION 

 Les différents arrêtés

  1. Arrêté du 17 mars 2011 rend obligatoire la lutte contre l'agent causal de la sharka.
  1. Arrêté du 12 avril 2017 apporte des modifications à l'arrété du 17 mars 2011 relatif à la lutte contre le PPV, agent causal de la maladie de la sharka.
 

La surveillance sanitaire 

 
Toute personne détentrice (propriétaire) ou cultivant (exploitant agricole) des végétaux sensibles à la sharka (prunier, abricotier, pêcher) est tenue :
 
  • D'une part, de faire réaliser la surveillance sanitaire des végétaux qu'elle détient (prospection sanitaire) par un organisme reconnu ou agréé.
  • D'autre part, de déclarer tout végétal lui appartenant présentant des symptômes au SRAL (Service Régional de l'Alimentation) de sa région.
     
Le diagnostic peut être réalisé :
 
  • De manière visuelle par un organisme reconnu ou agréé conformément au code rural et de la pêche maritime.
  • Par test en laboratoire : test sérologique (ELISA) ou moléculaire (PCR) par un laboratoire agréé par la Ministère de l'Agriculture.
     

La destruction des végétaux contaminés
 

  • Destruction obligatoire par coupe et dévitalisation de tout végétal contaminé dans les 10 jours ouvrés après réception de la notification d'arrachage.
     
  • Destruction par arrachage total des parcelles contaminées à plus de 10%.
     
  • Toute parcelle non entretenue depuis plus d'un an en zone focale est arrachée en totalité.
     

La réglementation en zones de foyers
 

L'arrêté du 17 mars 2011 modifié relatif à la lutte contre la sharka définit, autour d'un foyer de contamination, différentes zones de risque sanitaire où plusieurs niveaux de prospection doivent obligatoirement être mis en oeuvre.
 
  • En zone focale : Tous les végétaux sensibles au virus de la sharka en zone focus (rayon d'1,5km autour du sujet contaminé) sont prospectés au minimum 2 fois par an.
     
  • En zone de sécurité : Tous les végétaux sensibles au virus de la sharka en zone de sécurité (rayon d'1km autour de la zone focus) sont prospectés au minimum 1 fois par an.
     

Nombre de passages de prospection à mettre en oeuvre en fonction du risque sanitaire
 

  •     2 passages/an en jeunes vergers (<3 ans)
  •     2 passages/an en zones focales
  •     1 passage/an en zones de sécurité
  •     3 passages/an pour les vergers autour de parcelles contaminées à plus de 2%
  •     Hors zones focus et sécurité : au minimum 1 passage tous les 6 ans
 

Contraintes réglementaires à la plantation
 

Les plantations de végétaux sensibles en zones focales sont soumises à conditions.

 Toute plantation est interdite si :
 
  • Le taux de contamination moyen est supérieur à 2% autour du lieu de plantation
     
  • Une parcelle contaminée à plus de 5% ou plus se trouve autour du lieu de plantation.
     
Dans tous les cas, la replantation d'un arbre en remplacement d'un arbre détruit pour cause de contamination par le virus de la sharka ne peut avoir lieu avant un délai incompressible d'un an.
 

La situation en Lorraine 
 

Actuellement, 4 foyers sont identifiés en Lorraine :
 
  • 3 foyers chez des professionnels (secteur de Florange, secteur de Saulny, Bayonnais)
     
  • 1 foyer « historique » dans le Nord-Est mosellan, dans des vergers de particuliers, des haies et des friches.
     
 

FREDON LORRAINE | Localisation
- Domaine de Pixerécourt -
  BP 30 017 - 54 220 MALZEVILLE
Tél. : 03 83 33 86 70 - Fax : 03 83 21 07 62